Intervention de Paladalik le 27 mars

Lors de la deuxième intervention de Florent Cadé, nous avons appris les éléments suivants sur la partie récifale du platier Ricaudy.

En avril 2016, le réchauffement de l’eau avait entraîné la mort d’énormément de coraux, entraînant la pousse d’algues. Cependant en mars 2017, le platier a échappé à la destruction de la chaîne alimentaire et à la désertion de la faune et de la flore sous-marine.

Nous avons observé un graphique de la présence de la faune en fonction des années, nous avons pu voir une diversité animale avec la présence de poissons, d’holothuries, de différents mollusques...

Nous avons ensuite vu une vidéo sur le récif corallien de Ricaudy filmé à la suite du blanchissement en 2016. Une partie des coraux ont été fragilisés à cause du réchauffement de l’eau et certaines zones ont blanchi et ont été touchées par des maladies.

Nous avons appris le nom de certains animaux du platiers comme des poissons, holothuries, oursins... Nous avons aussi appris la structure et la formation du corail, comme la présence de polypes (larves).
Lorsque les conditions ne répondent plus aux besoins des zooxanthelles (algue symbiote avec le corail), elles sortent du corail mais elles peuvent revenir si les conditions redeviennent bonnes.
Le blanchissement est dû au fait que lorsque les zooxanthelles quittent le corail il devient blanc.

Les conséquences de ce blanchissement ne sont plus visibles aujourd’hui. Les coraux se sont régénérés.

info portfolio

Mise à jour :
28 avril 2017

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter