Projets Sciences. Vendredi 1er avril : association Paladalik (le retour)

Vendredi, un responsable de l’association Paladalik nous a montré sur une carte la localisation du récif du platier Ricaudy. Ce récif est très vivant malgré qu’il soit exposé à la houle et aux alizés (ce qui a une action mécanique sur les coraux).
Nous avons visionné une première vidéo récente tournée au récif Ricaudy. L’accent a été porté sur l’étude des habitats, des poissons, des vertébrés et des invertébrés.
Grâce à un graphique nous avons pu suivre l’évolution du taux de corail depuis 1997 (station RORC). Le taux pour décembre 2015 est au dessus de 40% ce qui est plutôt bon. Ce récif est dynamique.
Puis un élève, avec l’aide de la classe, à fait une projection pour la fin 2016 sur la répartition des différents types d’habitats.
L’étape suivante a été d’effectuer un relevé sur un transect virtuel filmé au platier Ricaudy et de calculer le pourcentage de corail vivant.
https://vimeo.com/163355008
Une nouvelle vidéo nous a permis d’observer la diversité des habitants : poissons vivant dans le récif (perroquets, picots, chirurgiens, demoiselles, poissons papillons...), étoiles de mer, holothuries, les oursins et quelques bénitiers. Les poissons sont plutôt de petite taille et assez farouches ce qui laisse à penser qu’ils sont pêchés dans la zone. De nombreux poissons se nourrissant de polypes du corail sont présents ce qui confirme que les coraux sont abondants. La présence des poissons herbivores et des oursins est aussi importante pour notamment lutter contre le développement des algues.
En conclusion, l’état de santé de ce récif est actuellement plutôt satisfaisant.

info portfolio

Mise à jour :
27 mai 2016

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter